Toutes nos félicitations ! Vous avez enfin franchi le cap ou vous vous êtes finalement décidé et vous achetez votre maison très bientôt. Une nouvelle vie commence et vous méritez de bien vivre cette magnifique étape, digne de votre important investissement. 

Il est tout à fait naturel de négliger plusieurs points quand on entreprend quelque chose pour la première fois. Voici comment prendre des décisions judicieuses et éviter les erreurs structurelles, financières et juridiques courantes.

1 – Ne pas signer le compromis de vente

Il faut savoir que l’achat d’un logement se fait en deux temps : tout d’abord la signature du compromis ou promesse de vente, puis quelques mois plus tard la signature du contrat définitif. 

Cet avant-contrat permet au vendeur et à l’acheteur de fixer leur accord sur le prix du bien vendu, les conditions générales et particulières auxquelles se fait la vente, et les conditions suspensives, ainsi que la date butoir à laquelle l’acte de vente doit être signé.

Établir un compromis de vente n’est pas obligatoire si les parties peuvent conclure la vente immédiatement. Mais s’il manque une condition essentielle, comme par exemple l’obtention d’un prêt pour financer l’achat, le compromis de vente doit être établi pour lier juridiquement les futurs vendeurs et acquéreurs. 

Les droits d’enregistrement du compromis de vente sont fixés à 200 DHS en plus des frais de timbre qu’une avance soit versée ou non au moment du compromis. 

N.B : Le notaire ne doit pas être payé à cette étape. 

2 – Passer à côté du fonctionnement du syndic de la copropriété 

En copropriété, tous les copropriétaires sont tenus de payer des charges pour assurer le bon fonctionnement et l’entretien de l’immeuble. Il faut se renseigner sur la charge fixe qui vous attend, ainsi que les réalisations souhaitées. 

Il faut que vous soyez au courant du règlement général de la copropriété où vous allez habiter, veillez au bon usage des parties communes, assister aux réunions de syndic … 

Conseil Avito Mag : il vaut mieux opter pour un syndic professionnel pour éviter toutes surprises par la suite. 

Nous vous invitons à consulter par ici le guide du syndic de copropriété par le Ministère de l’Habitat. 

3 – Faire des changements majeurs trop tôt

Lorsque vous emménagez dans une nouvelle maison, il peut être tentant de commencer à la remplir de tous les meubles de vos rêves, voire de vous lancer dans un projet de rénovation coûteux.

Le meilleur conseil d’Avito Mag aux nouveaux propriétaires ? Attendez.

Ce que vous envisagez pour votre maison va probablement changer, surtout si vous y vivez longtemps. Commencez par utiliser les meubles que vous avez et apportez de petites améliorations en achetant des articles simples au début.

Une fois que vous aurez vécu dans votre maison pendant quelques mois, que vous aurez compris comment vous utilisez réellement chaque espace et ce que vous voulez en faire d’une manière sûre, vous serez en bien meilleure position pour commencer à dépenser de grosses sommes d’argent pour la rénovation et l’achat de nouveaux meubles et les changements que vous allez souhaiter apporter ne ressembleront peut-être même pas aux idées que vous aviez lorsque vous avez emménagé.

4 – Ne pas connaître les garanties dûes au promoteur si propriété neuve 

Les acquéreurs qui font le choix d’achat d’un bien immobilier neuf bénéficient d’un arsenal de garanties, un réel avantage par rapport à l’ancien :  

  • La garantie de parfait achèvement : elle dure un an à compter de la date de réception des travaux. Elle couvre les éventuels dommages pouvant affecter la construction à l’exception de ceux résultant de l’usure normale ou d’un mauvais entretien.
  • La garantie de bon fonctionnement ou la garantie biennale : elle dure deux ans à compter de la date de réception des travaux. Elle concerne les éléments démontables, qu’il est possible d’enlever et de déplacer. (câbles, prises, radiateur …) 
  • La garantie décennale : elle dure 10 ans à compter de la date de réception des travaux. Elle couvre les éventuels dommages qui pourraient fragiliser la construction et la rendre inhabitable. Fissures, infiltrations, problèmes de toiture… : le constructeur a pour obligation d’intervenir si ces dommages ne sont pas liés à l’usure normale ou à un mauvais entretien de l’habitation.
5 –  Ne pas budgétiser les dépenses liées à la maison

Comme vous avez pu lire un peu plus haut, il y a déjà les frais de syndic qui généralement sont versés de manière mensuelle. 

Il faut lister les meubles et équipements dont vous avez réellement besoin et mettre un budget approximatif. Avoir une liste des équipements nécessaires vous évitera les achats impulsifs. 

Astuce : nous vous conseillons de classer les besoins par ordre de priorité, afin de pouvoir échelonner les achats si besoin. 

Il est recommandé de bien noter les charges fixes liées à votre logement : traite bancaire, assurance annuelle, estimation eau et électricité, frais de syndic, internet, gaz … 

Maintenant que vous savez comment vous comporter en tant que nouveau propriétaire de bien immobilier, trouvez le logement de vos rêves sur 

Avito.ma ou Avito Immobilier Neuf

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez également aimer

Avito.ma dévoile les dernières tendances du voyage en 2022 avec zoom sur les MRE !

L’industrie du tourisme a connu une croissance très rapide ce qui a…